• Sons et acouphènes

    Sons et acouphènes                                              

    Sons et acouphènes

    Rien d'anodin dans un son ! Il est vibration pure.

    Les scientifiques, les industries, les gouvernements et l'armée ne s'y trompent d'ailleurs pas. Ils savent déjà utiliser les sons pour générer des réactions en vous. Avez-vous entendu parler de ce scandale en Belgique, il y a quelques années ? Une municipalité diffusait des ultrasons dans un square pour en chasser les adolescents trop bruyants. Ces sons n'étaient perceptibles que par des cerveaux de moins de 30 ans et inaudibles pour les autres.

    Vous allez être extrêmement sensibles aux sons lors de votre éveil. Chaque phase exigera des sons différents. Cela n'est pas lié au hasard mais à une raison simple et quantique : chaque type de son atteint des zones spécifiques de votre être. Certains lieux, comme les centres urbains ou les grandes surfaces vous deviendront insupportables, leur vibration sonore déstructurante générera une grande crispation en vous. Le son est multidimensionnel, comme TOUT : il est le support acoustique de votre évolution, vous le ressentez instinctivement.

    Durant une longue période, vous vous immergerez dans la musique classique. Les autres tempos deviendront source d'agression. Il s'agit pour vous d'une période d'éveil intense, votre être a besoin de sonorités dont le taux vibratoire vous stimule. La musique classique élève l'âme, son onde énergétique fait résonner en vous l'émotionnel le plus proche de l'amour. Ces partitions d'un autre temps vont générer vos plus belles émotions, la musique classique détenant une mémoire sonore des affects humains les plus profonds.

    Puis vous ressentirez le besoin de sons libres et aléatoires. Plus de musique, juste des sons ! Le "aum", des bols tibétains, des tintements, des grincements, des voix sonores, des sons aigus, des sons graves.  Cette vibration spécifique entre en résonance avec vos cellules, votre corps physique. Les notes cristallines reconditionnent la matière et imposent la guérison à votre temple de chair.

    Le silence fera également partie de votre pharmacopée sonore. Le bruit ambiant, l'eau qui coule en cascade, l'orage qui gronde, les oiseaux qui chantent, le vent dans les arbres, les poules qui caquettent, le tracteur au loin, le rire des enfants, le feu qui crépite, le chaton qui miaule : le verbe de cette planète vous pénétrera jusqu'au cœur, entremêlant vos consciences pour l'éternité.

    J'ai beaucoup travaillé sur le son. Syntoniser, c'est-à-dire canaliser le son vers le centre des deux hémisphères du cerveau est un exercice intense de concentration. Le travail consiste à unifier votre fréquence avec celle de l'univers. Il s'agit de sons internes, cette fois-ci. Ils sont nommés acouphènes et génèrent une grande gêne chez l'humain. Amplifiez cette symphonie qui vous est propre, percevez votre connexion vibratoire au cosmos, changez votre façon de PENSER le son de l'UN qui résonne en vous.

    Lorsque votre âme sera une "harmonique" à elle seule, vous écouterez de nouveau tous les sons et vous les savourerez avec plaisir. Votre corps aimera exprimer sa joie de vivre sur des basses tonitruantes. La musique classique vous offrira une ambiance chaleureuse et apaisée. Les sons vibratoires vous permettront des connexions plus profondes. Le silence "de la vie", vous émouvra  et vous émerveillera. Vous saurez même faire abstraction des sons discordants, ils ne vous atteindront plus. 

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2012

     

     

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :