• Angoissée ? Si je veux !                        

    Angoissée ? Si je VEUX !

    Ce matin, je me suis levée avec un sentiment d'angoisse. Allons bon ! Un dialogue a pris forme entre mon humanité fâchée et moi, L'Esprit.

    Nous avons demandé à Mesnet de prendre la décision de se sentir bien, là, dans l'instant présent. Je n'ai pas pu. Je résistais.

    - Pourquoi résistes-tu ?

    - Je travaille sur un protocole bien précis en ce moment. Je dois aller jusqu'au bout. Il est normal que je me sente mal.

    - Essaie encore de te centrer, juste en affirmant la paix en toi.

    J'ai pris une grande respiration. J'ai décrété la sérénité. Et tout est rentré dans l'ordre !

    Tu vois, tu n'as plus de travail à faire. Tu imaginais qu'il te fallait mettre en place un scénario bien précis pour arriver à l'état de guérison complet. Le seul travail que tu avais à faire....était de te rendre compte qu'il n'y a plus aucun travail à exécuter. Tout cela est terminé. Plus de protocole. Tu es la paix, tu es l'amour, tu es NOUS, tu n'as que ce choix-là à effectuer.

    J'ai adoré ces années de travail spirituel ! En imaginant que ma sexualité était encore en souffrance, l'indigo en moi continuait à utiliser des outils d'éveil qu'elle connaît par cœur. Inconsciemment, je désirais qu'il me reste "quelque chose à faire".

    Mais nous le savons pourtant de toute éternité. Faire est l'illusion. ETRE est la réalité. Notre vrai pouvoir n'est pas de créer des mondes, des étoiles, des consciences. Le pouvoir d'un Dieu réside dans le choix d'ETRE ce qu'il désire être.

    Alors, angoissée ? Si je VEUX ! Il s'agissait bien d'une alternative. Même les douleurs inhérentes à l'ascension relèvent d'une sélection personnelle. J'ai déterminé chaque instant, chaque vibration, chaque élément de mon éveil. Ces derniers jours, j'avais fait le choix de guérir une sexualité ....qui était déjà perfection.

    Ce chapitre se termine. Une autre aventure commence. Celle de la sexualité vibratoire dans son essence la plus pure.

    Quant au prana, quelque chose en moi commence à concevoir que j'obéis au même principe en pensant encore qu'il existe un élément qui déstabiliserait ma complétude. Le prana est déjà une réalité.

    J'ai longuement expliqué à Siuru pourquoi j'entrais dans une zone agitée ces derniers jours. Je travaillais sur ma sexualité déficiente. J'avais, me semblait-il, tant de problèmes mystérieux à résoudre ! Avec humour, Il m'a glissé que j'aurais pu commencer par ce chapitre au lieu de ne m'en préoccuper qu'à la fin. Cela aurait évité bien des souffrances à notre couple.

    Très pragmatique ! En effet, pourquoi n'ai-je pas débuté par ce blocage ? Parce que j'en ai décidé ainsi, tout simplement.

     

    Mesnet,

    2012

    Je vous souhaite de créer la plus belle des réalités. Dans les temps qui viennent, certains vont d'éveiller soudainement, sans passer par ce travail d'éveil que nous considérons comme indispensable. Des êtres divins vont se révéler dans la lumière absolue, sans rien faire. Ces explosions de conscience vont être une merveilleuse opportunité pour la Vie.

     

    Juin 2

    Comme d'habitude, des mots, une vibration accompagnent ce mouvement.

    Citation :

    La porte qui était béante ne s’est pas fermée, tout simplement, elle N’EST plus. Le programme qui la rendait possible est effacé, (...) , ce n’est plus VOTRE réalité et c’est instantané. La sexualité humaine appelle bien à une pleine incarnation, c’est dans le corps qu’elle doit se vivre et pas dans l’imaginaire créateur d’attentes et de projections variées, des plus grossières aux plus spirituelles.

    Source : Le passeur

     

     

                                        


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique