• Pourquoi la pensée peut-elle guérir ?

    Pourquoi la pensée peut-elle guérir ?

    Pourquoi la pensée peut-elle guérir ?
     
    L'UN ne pense pas. La pensée est un outil humain. Elle nous permet d'orchestrer les énergies qui structurent notre existence. La pensée est donc instrument limité mais extrêmement puissant.
     
    Nous sommes composés d'énergie. Tout est énergie, y compris nos cellules. Ces dernières sont une réplique exacte de l'univers. Une loi quantique est à l'origine de cette similitude : l'infiniment grand et l'infiniment petit sont identiques. Chaque être vivant est donc un monde, un univers à lui seul......La cellule, moi, la planète et l'univers = l'équation de l'UN.
     
    La pensée est également une énergie. Elle coordonne la cristallisation d'énergies hautes ou basses fréquences au cœur de la matière. Je suis ce que je pense, telle est la réalité.
     
    Lorsque mes pensées sont focalisées sur la peur, j'élabore un phantasme en adéquation avec cette fréquence. La maladie est le fruit de ma création. Au contraire, si je vibre de confiance et d'amour, je génère le meilleur en moi et autour de moi.  
     
    Nos sociétés sont hermétiques à ce savoir. Nous pensons qu'un Dieu extérieur peut nous sauver, la religion étant le seul rempart contre la souffrance.
     
    Dans le cycle qui s'ouvre, la science rejoint enfin la spiritualité ! Nous comprenons que Dieu est normal et simple. L'UN, c'est moi, c'est vous, c'est toute vie sur terre. Nous sommes créateurs de notre réalité. Nous avons tout pouvoir sur nous-mêmes.
     
    Façonner un nouvel humain est difficile mais faisable. Nous devons mettre en lumière tous nos conditionnements. Cet apprentissage ne se lit pas dans les livres. Il se vit. Nous disposons d'une nouvelle ouverture d'esprit et surtout, nous expérimentons la vie à partir d'une intelligence quantique efficiente et viable. Nous traduisons l'information énergétique qui nous entoure et nous l'utilisons.
     
    Actuellement, sur cette terre, beaucoup d'humains reprennent les rennes de leur pouvoir intérieur. Ils ont accès à une autre vérité, bien plus vaste que tout ce que nous pouvons imaginer. Ils utilisent les forces du cosmos au lieu de les subir.
     

    Aucune méthode n'est préférable à une autre. Seule la foi en nos capacités  peut structurer une pensée quantique de guérison et nous ouvrir les portes de l'infini.

    Voici le récit d'un homme qui a transcendé la peur et la douleur. Il n'est pas différent de nous. Il a harmonisé la fréquence de son corps avec celle des étoiles. Il s'est pensé comme un homme libre et fort. Il n'est que le précurseur d'un nouveau potentiel dont nous n'avons qu'à nous saisir....


    Mesnet

     

    13 : Pourquoi la pensée peut-elle guérir ?

    Le livre "La méditation m'a sauvé" raconte l'histoire d'un moine tibétain qui a trouvé en lui les moyens de guérir une gangrène détruisant sa cheville droite.

    La méditation m'a sauvé est un livre qui ne peut pas laisser indifférent. C'est un ouvrage qui amène à se poser beaucoup de questions sur les pouvoirs de l'esprit sur le corps, de la méditation sur la conservation de la santé, voire la guérison, un livre parfait pour les longues soirées d'automne. L'ouvrage raconte l'histoire de Phakyab Rinpoché, un moine tibétain d'une quarantaine d'années qui s'est confié à Sofia Stril-Rever, présentée comme indianiste, écrivain et biographe du dalaï-lama, qui enseigne la méditation et le mantra yoga.

    Le 16 novembre 2003, il prend la décision la plus importante de sa vie. Alors qu'il est pris en charge gratuitement à New York, à l'hôpital Bellevue, dans le cadre du programme des survivants de la torture géré par le ministère américain de la Santé, il décide d'arrêter les soins. Et pourtant, il souffre d'une "nécrose destructrice" à la cheville droite liée à des brutalités policières. Selon le diagnostic, le processus de décomposition du cartilage, des os et des tissus est irréversible, trop avancé pour envisager une chirurgie conservatrice. Tous les médecins consultés insistent sur l'urgence de l'amputer, pour éviter une infection généralisée fatale. De plus, une tuberculose osseuse ronge ses vertèbres.

    Impossible d'accepter l'amputation

    S'il prend cette décision ce 16 novembre, c'est qu'il vient de recevoir une réponse du dalaï-lama en personne au courrier qu'il lui avait adressé en lui demandant de l'aider dans son choix. Il faut savoir qu'il n'a jamais accepté l'idée d'une amputation. "Couper n'est pas soigner", martèle-t-il régulièrement, déçu par cette solution proposée par les médecins d'une nation si puissante. "Je préfère rester un lama à patte d'éléphant (en raison de l'oedème monstrueux de sa jambe, NDLR), plutôt qu'à patte de souris (la taille de la prothèse, NDLR)", fait-il dire à son interprète.

    "La mutilation physique est invalidante", ajoute-t-il. En plus, "couper une partie de ma jambe, c'est également détruire le support physique du système nerveux qui lui correspond. Plus tard ce sera un obstacle dans mes pratiques de yoga de l'énergie interne, car, aux stades avancés, ils requièrent de pouvoir faire circuler le principe vital à travers un corps physique complet." Et cette intégrité est aussi importante après la mort, a fortiori pour un moine bouddhiste.

    Trois années de méditation

    Alors la réponse du dalaï-lama vient le conforter dans sa décision : "Pourquoi cherches-tu la guérison à l'extérieur de toi ? Tu as en toi la sagesse qui donne la force de guérir. Une fois guéri, tu enseigneras au monde comment guérir." Il faudra trois années de méditation très intense à cet homme initié dès l'âge de 16 ans pour que sa cheville se régénère et qu'il puisse à nouveau marcher sans béquille et sans souffrir. Les comptes rendus médicaux sont éloquents. Les médecins qui l'ont suivi parlent de "guérison inexpliquée", voire "miraculeuse". Lui regrette que ces hommes de science restent aussi hermétiques aux possibilités de la méditation, de la puissance de l'esprit sur le corps. Mais une chose est certaine : bien peu de personnes dans le monde peuvent atteindre le niveau de spiritualité de Phakyab Rinpoché.

    La méditation m'a sauvé, éditions du Cherche-midi.

    Source : Le point.fr

    Son site web : vivre la paix et la guérison intérieure

     

     

    13 : La pensée est énergie

     

     

     13 : Pourquoi la pensée peut-elle guérir ?

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :