• Mourir de douleur

    Mourir de douleur                            

    Catherine n'a pas vécu l'ascension

    J'ai retrouvé ce courrier récemment, soigneusement préservé entre les pages d'un livre. Catherine était ma voisine lorsque j'habitais Nantes. Je la côtoyais peu, il me semblait alors que nous étions trop différentes. Je savais qu'elle était dépressive. Je me souviens aussi qu'elle aimait les chats et la nature. Elle a sans doute évoqué le bouddhisme devant moi, mais je ne l'ai pas écouté, il n'était pas encore temps.

    Ne sachant pas ce que je sais aujourd'hui, je n'ai pas su l'aider lorsque je suis allée lui rendre visite. Elle sortait d'une cure de repos au sein un établissement spécialisé, après un passage à l'acte.

    La dépression est un tremplin vers le mieux-être, pour peu que l'on comprenne comment cela fonctionne. Elle n'a pas su. Personne ne savait. Elle s'est donné la mort un beau matin de printemps.

    De même que les alcooliques sont placés sur ma route, les dépressifs viennent à ma rencontre à travers l'ancienne douleur de Catherine. Il me semble que je suis amenée à marcher à leurs côtés, à leur expliquer qu'il existe un chemin de lumière qui mène au-delà de la douleur. Je suis prête.

    Catherine n'a pas vécu l'ascension, mais nous avons tous tellement évolué depuis quelques années ! Nous comprenons tant de choses ! Eclairons joyeusement la route de ceux qui commencent à peine à ouvrir les yeux.  Les dépressifs n'ont plus besoin de fuir ce monde, il peut leur offrir le meilleur.

    Courrier de Catherine (2004 ?)

    Je recopie ses mots, sans rien y changer.

     

    Coucou à tous !

    Valérie je te remercie pour la compassion que tu nous as manifestée.  J'en ai eu une caresse sur le cœur ! Ce qui se passe chez la "Catherine" c'est parfois très pulsionnel ; des actions se détachent complètement du monde rationnel où amour, joie ne deviennent plus que des molécules balayées, noyées par le mistral (qui n'est pas toujours gagnant...) (Renaud !).

    Tout n'est plus qu'indifférence pour la vie, le travail et tutti quanti.... et dans les gestes organisés, je ne peux plus me concentrer que pour l'autodestruction. Comment expliquer un tel abandon de toutes les choses et dons que j'ai !

    Je ne sais pas si un jour on donnera un nom à cette pathologie, autre que "dépression"....Pour notre vie moderne, on pensera aux "mauvaises molécules" ; pour certaines religions, c'est le mal que l'on mérite ou que l'on attire ; dans le bouddhisme, on naît avec son karma ( actions vécues antécédemment). Mais même étant persuadée de cela, il est tout aussi évident que dans cette existence, nous pouvons toujours faire mieux et plus contre la douleur et la souffrance, aussi pénibles soient-elles pour nous et les autres. S'engager dans son couple, son travail, une association, le jardin, la lecture, tout cela fait que l'on obtient le meilleur en devenant plus humain !

    Notre devoir est de toujours faire ce qu'il y a de mieux pour nous rendre et rendre les autres heureux. Mais voilà, les masques tombent, les coutures craquent. Pourtant, je croyais en avoir terminé avec des actes aussi cruels pour ceux qui m'aiment. Cette fois, cette décision et la mise en œuvre ne m'ont pris qu'une demi-heure, pour expliquer la chose crument.

    Il est étrange à observer ce cerveau humain. C'est une planète bizarre.

    Allez en paix mes chers enfants ! (J'ai lu trop de livres !)

    Je n'ai pourtant réussi à lire que dix pages du bouquin " guérisseur et visualisation". Il est vrai que je suis très fainéante dans certains domaines.

    De la part du numéro 36....

    Vous souvenez-vous d'une série britannique "le prisonnier" ? Le héros habite une ville où il porte le numéro 36....En vain, il essaie toujours de s'échapper, il doute de tout et de tous...C'est très angoissant en y repensant. Je me sens comme lui ; ne pas pouvoir gérer ma vie car...au secours, on est tous manipulés, espionnés !

    Bisous à tous, Catherine.

    OM MANI PEME HOUM (mantra de la compassion)

     

     

                                         

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :