• J'aime mon canidé plus que ma famille

    J'aime mon canidé plus que ma famille

                                                     

    J'aime mon canidé plus que ma famille.

    Voici un titre accrocheur ! Et sans fondement, bien évidemment.

    J'aime mon chien autant qu'elle m'aime. Il s'agit de ce fameux amour vibratoire. Un canidé possède déjà la maîtrise de cet amour divin. Le maître n'est donc pas forcément celui que l'on croit : je redécouvre cet état, elle est née bénie des Dieux.

    Elle est amour et rire. Bien sur qu'elle rit ! Pas comme nous, mais c'est un grand éclat d'énergie qui fait mouche. Elle partage tout avec moi, elle comprend la subtilité de mon champ aurique. Elle est comme un moteur quantique de joie et d'amour posé au milieu de mon salon.

    Je ne l'aime pas plus que ma famille. Je l'aime plus facilement. Car nous sommes toutes deux sur la même fréquence. L'amour vibratoire est une source fluide sans interférences.....excepté une, l'amour humain, ce monde émotionnel brouillon. L'amour humain EST le "virus" de l'amour vibratoire.

    Même si je ne suis plus sur cette fréquence, elle résonne encore pour certains de mes proches. Par contre, mes trois enfants indigo, vivent déjà un amour très détaché. Ils retournent à leur état naturel et cela facilite énormément notre relation humaine.

    Il n'est donc plus question d'aimer plus ou moins mais de savoir aimer. Et pour beaucoup de mes frères sur cette terre, aimer son animal de compagnie est tout simplement plus facile.

    Imaginez que bientôt, nous nous aimerons tous selon la loi de l'amour vibratoire. Notre création n'aura plus de limite ! Jésus disait "Aimez-vous les uns les autres". Il aurait fallu spécifier à l'époque de quel amour il s'agissait !

     

    Mesnet,

    2013

     


     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :