• 27 : Une entité incarnée est en train se s'éveiller

    6 : Ego, es-tu là ?

     

    Une entité incarnée est en train de s'éveiller

    Je vous offre ce texte vibratoire, il est le socle de ce que je nomme une entité globale, c'est à dire qu'après l'ascension "humaine" vient la descente de l'esprit....  

    Au début, je méditais beaucoup pour me connecter. Ensuite, la connexion est devenue permanente et parfois je vis l'illumination "comme ça", en pleine rue. Le lieu ou le moment n'ont plus d'importance.

    Ce parcours à travers l'alimentation est passionnant. Ces derniers jours, notamment lorsque j'ai mangé "comme quatre", "on" m'a posé une question : "quand il mange, ton corps a du plaisir. Quand tu lui proposes le prana, que lui offres-tu comme plaisir ?"

    J'ai la réponse ce matin. Je lui propose de s'abandonner comme on m'a si souvent proposé de le faire. L'abandon, ce n'est pas avoir un maître, ce n'est pas mourir et disparaître, c'est vivre quelque chose de plus grand que soi, quelque chose qui sait tout, et qui apporte donc une paix absolue. Il n'y a plus rien à comprendre, encore moins à contrôler. La peur n'existe plus, la paix et la joie pour le corps sont absolues. Lorsque ce "grand MOI" exprime cette idée au corps, la détente ne dure qu'un bref instant, mais c'est un début de distanciation.

    C'est miraculeux. Rien de perceptible ou de visible pour les autres. Pourtant une entité incarnée est, non pas en train de naître puisqu'elle a toujours été la, mais en train de d'éveiller son humanité.

    Je vais bientôt me retirer dans un monastère. Je n'aurais plus aucun contact avec les miens. Ma vie doit être oubliée, il ne doit rien rester, car finalement, je dois m'oublier moi-même. "Rebooter l'ordinateur que je suis a partir de rien." Car je suis ce rien, ce vide. Ce n'est pas encore très clair.... mais l'éveil, c'est maintenant.

    Déroutant, tellement déroutant. Il y a maintenant décalage : avant, c'est le "corps physique, corps émotionnel" qui s'exprimait en pensant être "JE ", la personnalité. Maintenant, le "corps physique, corps émotionnel" sait qu'il n'est pas seulement "moi". JE, c'est ce MOI qui aide toutes les parcelles qui me composent à se conscientiser, à se détacher les unes des autres afin de fusionner en MOI.

    JE parle réellement à mon "corps physique, corps émotionnel" ! JE lui demande de s'abandonner à MOI, comme si du coup.... J'étais DIEU !!! Ce qui est donc MOI.... est donc DIEU  ?!!! DIEU, c'est MOI ? C'est donc cela vivre que DIEU est en nous ?!!!!!!

    Plus de "on" qui me demande de m'abandonner ! Mais MOI qui demande à mon humanité "corps physique, corps émotionnel" de s'abandonner a MOI qui suis DIEU. JE peux donner la vie éternelle a ce "corps physique, corps émotionnel" s'il me reconnaît comme le créateur.

    C'est pour l'instant parcellaire et plus intellectuel qu'autre chose, mais par moments, oui, je vis le dédoublement. Une distanciation s'opère entre ce que je suis et ce que je ne suis pas. Durant de brefs instants, c'est là, logique, parfait, et pfffffft...... l'illusion d'être le "corps physique, corps émotionnel", reprend sa place.

     
    Mesnet Joséphau-Charrier

    2012

      

    30 : Une entité incarnée est en train de s'éveiller

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :