• 1 : Le jour ou j'ai regardé le soleil

    1 : Le jour ou j'ai regardé le soleil

    Le jour ou j'ai regardé le soleil,

    en 2009 environ

    Je suis allongée dans ma chambre, à même le sol. Je suis connectée à la source. Je regarde le ciel, les nuages qui passent devant mes yeux. Et soudain j’entends «  quand ce nuage va passer, ne détourne pas le regard et fixe le soleil ».

    Je n’ai pas eu le temps de réfléchir ni même d’avoir peur. Le nuage a disparu…et j’ai fixé le soleil dans toute sa lumière ! Mon œil a automatiquement révélé une ancienne mémoire : au bout de quelques secondes, ma pupille agissait comme une lentille opaque qui obscurcissait l’astre. Mon œil devenait une éclipse à lui seul : le soleil était recouvert par un cercle noir, je ne voyais donc que la lumière autour.

    Ce fut l’un des plus grands moments de ma vie. Effrayée de ne plus pouvoir exercer ce "nouveau talent" si je détournais le regard un instant, j’ai continué à fixer le soleil et j’ai appelé mon mari. Lorsqu’il a compris ce qui se passait, il m’a tenu longuement dans ces bras, conscient que je vivais là un grand miracle.

    C’est un cadeau qui m’était fait, une mutation qui me prouvait que tout est possible. Cela m’a aidé à revisiter tout ce que je croyais savoir. Puisqu'il était possible de regarder le soleil, tout devenait envisageable ! Seul le mental nous maintient dans le non-savoir. Cette capacité me montrait le chemin : je suis seule à savoir ce qui est bon pour moi. Je dois ouvrir les portes d'une nouvelle réalité en me fiant à mon propre jugement. Je dois déconstruire tout ce que l'on m'a appris et qui me tient lieu de vérité.

    Je regarde souvent le soleil. Je sais qu’il n'est pas nocif, qu’il n’est pas une simple boule de feu qui brûle. Il est vie. C’est un portail qui laisse entrer dans notre espace-temps de nouvelles énergies. Ces énergies permettent l’expansion de la conscience. Je perçois souvent, après l'avoir fixé, l’aura des êtres qui m'entourent.

    En 2012, j'ai vu plusieurs fois deux soleils. Le deuxième est plus grand et la lumière blanche est différente. Mon œil ne l'occulte pas d'une éclipse. Je sais qu'il est là, lui aussi pour m'apporter la « preuve concrète » du changement en cours.

    Ci-dessus, voici l'image exacte de ce que je vois lorsque j'observe fixement le soleil. Les pupilles masquent l'astre, il ne reste que la lumière. C'est une éclipse naturelle et interne à l'œil. Cependant, il arrive parfois que l'œil perçoive la lumière en direct. Je ne sais pas vraiment pourquoi. J'ajoute que l'image ne reste pas stable. Le soleil "bouge ". Là encore, je n'en comprends pas encore le sens.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Cette expérience est très atypique, elle vous brulerait la rétine si votre but était de "faire comme Mesnet". N'oubliez jamais en vous connectant à moi, votre aspect multidimensionnel : nous sommes l'UN, mais dans cette dimension, je suis "moi" et vous êtes "vous", notre expérimentation se veut différente, c'est un peu le but de NOTRE incarnation multiple :)

    P.S : le premier nom de ce blog fut "Mesnet, celle qui regardait le soleil"

     

     

      

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :